Fiche projet du groupe Croatie

1 Nom du groupe (éventuellement)
Groupe GreC Croatie

2 Responsable du groupe
Bogdanka PAVELIN LESIC

3 Membres du groupe (déjà membres du GRAC/GreC ou non)
Darja DAMIC BOHAC, Evaine LE CALVE IVICEVIC, Gorana BIKIC-CARIC, Lidija ORESKOVIC DVORSKI, Tomislav FRLETA.
Mlle Miriam MICULINIC, doctorante en sciences du langage.

4 Domaine linguistique/national de recherche
Approche contextualisée et contrastive de la description linguistique et pragmatique de la langue française dans le contexte des études romanes en Croatie.

5 Période considérée
(pour ce qui concerne les grammaires ou autres ouvrages analysés)
3 ans

6 Description du projet de recherches
Il s’agit d’un projet qui cherchera des modes de financement à l’échelle nationale et internationale. Pour le moment, le projet de recherche vient de soumettre sa candidature au concours national pour financer des projets de recherches à court terme. Nous envisageons également de demander le soutien financier de l’Agence universitaire de la francophonie. Les besoins financiers pour ce projet concernent essentiellement des missions (pour les membres du groupe et les invités) ; quelques vacations pour la collecte de la base des données sous forme électronique et pour la mise en forme finale de l’ouvrage de synthèse (mise en conformité avec le style de l’éditeur, index, bibliographie...), un poste d’assistant contractuel.

La recherche porte sur la description linguistique et pragmatique du français ainsi que sur les différences entre les deux langues – le français et le croate : les articles, les prépositions (l’influence de la rection et de la sémantique sur le choix de la préposition), temps, modes et aspects, la description des propositions subordonnées, la contribution sémantique et pragmatique des connecteurs discursifs au sein du discours et du dialogue, la place du nom dans le discours ; l’opposition entre la réalité et la virtualité dans les domaines verbal ou nominal etc. La base de données sous forme électronique sera basée sur la recherche et l’analyse de fautes fréquentes chez les apprenants croatophones – zone potentielle de fossilisation. La visée comparative nous permettra de décrire et de formaliser les descriptions usuelles du français en contexte croatophone selon les idiosyncrasies propres aux langues étudiées. Le cadre méthodologique que nous proposons nous permettra de considérer la grammaire française notamment en contexte universitaire du point de vue des enseignants du français, ainsi que du point de vue des étudiants. À ce niveau, nous envisageons de publier des articles, de participer aux colloques et de proposer un ouvrage collectif sous forme de recueil d’articles ou bien d’un livre de grammaire.

Nous envisageons également de former un groupe d’étudiants chercheurs au sein du groupe GreC Croatie comme c’était le cas dans le cadre du groupe GRAC Croatie. Leur contribution portera sur tous les domaines du projet, notamment en vue d’élaborer une base de données sous forme électronique de zones potentielles de fossilisation pour les croatophones apprenants en FLE. En analysant les pratiques et les traditions didactiques de l’enseignement de la langue française en Croatie aujourd’hui et dans les différentes périodes de l’histoire ; en considérant les descriptions contextualisées, présentes dans les manuels ou dans la pédagogie de l’enseignement du français en Croatie sous toutes leurs formes ; en prenant en compte le potentiel de la technologie audio-visuelle dans la présentation de la grammaire – l’objectif ultime du présent projet de recherches consiste à exploiter les apports de ces descriptions pour améliorer la description du français en général en produisant un ouvrage de grammaire. Vu les difficultés à enseigner un métalangage aux étudiants de français en Croatie, il faudrait élaborer un guide qui pourrait aider à l’enseignant à trouver des approches pour combler ces lacunes. Par ailleurs, la réflexion sur l’élaboration d’un guide pour les professeurs du secondaire qui enseignent la grammaire s’avère nécessaire.

7 Description du projet de recherches en fonction des caractéristiques suivantes
Comme nous l’avons dit ci-dessus, le cadre théorique et méthodologique qui sous-tend notre démarche est fondé sur l’approche comparative qui combine une approche linguistique et une approche formelle. La visée comparative nous permettra de déceler et de décrire les interactions complexes entre les interfaces sémantico-pragmatiques et énonciatives qui découlent de la rencontre des langues étudiées. L’élaboration du cadre théorique général du GreC Croatie sera fondée sur l’état des lieux concernant livres et manuels de grammaire française utilisés en Croatie. L’objectif de ce projet est de repérer les possibilités d’amélioration des descriptions des grammaires françaises en profitant des pratiques didactiques en contexte croatophone au niveau du primaire, du secondaire ainsi qu’au niveau universitaire en repérant et en validant les formes de la description usuelle du français en contexte croatophone.

Les procédés de recherche sont censés faire ressortir les différences métalinguistiques entre les grammaires françaises pour les locuteurs natifs et les grammaires françaises destinées aux croatophones. Les recherches seront menées à partir des grammaires sur les contextualisations par rapport aux objectifs (français à l’école primaire, secondaire, à l’université, français sur objectifs spécifiques) ainsi qu’en partant de l’historique des grammaires françaises en Croatie ; de l’étude du discours des grammaires éditées en France et/ou en Croatie ; de l’inventaire des fautes à l’échelle de licence et de master en FLE à l’Université de Zagreb ; et finalement de l’étude du besoin de nouveaux types de grammaires en Croatie. La recherche est censée impliquer les étudiants en accord avec l’approche actionnelle au niveau universitaire.

8 Évènements scientifiques envisagés
Première année :
- organisation de séances de travail à huis clos à Zagreb ;
- organisation de journée d’études liée aux travaux de membres du groupe ;
- collecte de corpus de références dans les langues du projet, avec accent mis sur les zones potentielles de fossilisation ;
- mise en place d’un groupe d’étudiants chercheurs dans le cadre du projet : coordinatrice du groupe d’étudiants chercheurs – Mlle Miriam MICULINIC, doctorante ;
- élaboration commune d’un plan détaillé pour un ouvrage de synthèse, en français qui pourrait être publié chez FF Press ou autre ;
- constitution de sous-groupes et rédaction en groupe de documents de synthèse, en préparation de l’ouvrage collectif ;
- séances de travail des sous-groupes, moins nombreuses que la première année ;
- publications de travaux du groupe dans divers colloques et événements scientifiques troisième année ;
- organisation d’un colloque ou d’un atelier international qui permettra aux participants de présenter les travaux devant une communauté la plus large possible (il y aura bien entendu un appel à communication et des invités) ;
- finalisation et publication de l’ouvrage de synthèse.

9 Publications envisagées relatives au projet
- articles, communications ;
- base de données ZPF sous forme électronique ;
- ouvrage de synthèse (FF Press) ;

10 Produits de la recherche (autres que 8 et 9)
Base de données ZPF sous forme de répertoire électronique d’erreurs.

11 Indications relatives au déroulement de la recherche (calendrier)
Novembre 2019-Novembre 2022