Présentation du Réseau GreC

Le Réseau Grammaires et contextualisation a pour objectif d’organiser et de mener à bien des études systématiques des formes de contextualisation de la grammaire du français (comme description de la langue) dans des ouvrages de «  grammaire française  » produits «  hors de France  » et dont le contenu ou l’approche peuvent avoir été adaptés aux besoins des utilisateurs concernés.

De tels phénomènes d’ «  adaptation  » ont déjà été repérés par H. Besse et R. Porquier et ont été l’objet de diverses explorations par J.-C. Beacco, spécialement à compter de 1993 (Grammaire et didactique des langues, Didier, 1991). Ces adaptations sont à replacer dans la perspective englobante dite «  dynamique des quatre savoirs impliqués en didactique des langues  », telle qu’elle a été développée dans son ouvrage de 2010 Didactique de la grammaire dans l’enseignement du français et des langues (Didier).

La recherche du Réseau porte sur les formes observables de la contextualisation de la description du français (comme langue étrangère) dans les grammaires produites «  en contexte  », autrement dit généralement éditées hors d’États dont le français est langue officielle et rédigées par des auteurs locuteurs natifs de la langue des utilisateurs de ces textes (souvent, donc, la langue nationale).

Par «  grammaire  », on entend l’objet empirique : ouvrage de référence décrivant le français, non articulé à ou inclus dans une méthode de langue ou dans du matériel d’enseignement. Par «  contexte  », on entend les caractéristiques des situations d’enseignement-apprentissage pouvant conduire à une «  adaptation  » de la description du français  : il peut s’agir, en premier lieu, de la configuration sociolinguistique des langues en un espace donné (formes du multilinguisme) et de la structuration des répertoires langagiers individuels (formes du plurilinguisme), mais aussi de la culture métalinguistique des utilisateurs/apprenants : celle-ci est constituée des représentations sociales du langage véhiculées, entre autres, par le lexique métalinguistique ordinaire (en français mot, phrase ) et les savoirs relatifs à la L1 (ou à la langue de scolarisation principale/dominante) enseignée dans le cadre de l’éducation primaire.

Le Réseau Grammaires et contextualisation se propose d’identifier, de décrire, de typologiser (contexte par contexte) les écarts possibles entre les grammaires du français produites en France pour des francophones et celles produites dans des contextes autres (= «  localement  ») pour des publics d’apprenants (autonomes ou en situation institutionnelle), en particulier, par des auteurs ayant été eux-mêmes apprenants de cette langue et ayant enseigné à leur tour à des apprenants du même contexte.

Le réseau international Grammaires et contextualisation est constitué d’un ensemble d’enseignants et d’enseignants-chercheurs qui mènent des recherches sur les divers aspects de ces problématiques.