Former à l’interculturel en contexte Français langue étrangère à l’université

Mustapha EL OUSAMI, Université de Jendouba

RÉSUMÉ

« Apprendre une langue, c’est apprendre à se comporter de manière adéquate dans des situations de communication où l’apprenant aura quelque chance de se trouver en utilisant les codes de la langue cible. » (C.Puren, 1998).

Langue et culture sont indissociables. En matière d’enseignement/apprentissage de la langue, la dimension culturelle a toute son importance en ce sens, où lorsqu’elle est prise en considération (comme il se doit), celle-ci permet un aboutissement à la compétence communicative. Cela suppose qu’il faut opter pour une démarche spécifique, afin d’amener l’apprenant à acquérir cette compétence.

L’interculturel suppose l’interaction entre deux ou plusieurs cultures. Et le fait d’opter pour une démarche interculturelle, c’est permettre à l’apprenant de connaître de nouveaux systèmes de signification et les valeurs qui s’y rattachent, et à développer sa capacité d’observation, d’analyse et d’esprit critique.

La démarche interculturelle suppose la prise de conscience de la différence de manière plus « intelligente » puisqu’elle ne se limite pas à une comparaison de cultures et d’appartenances à une culture donnée ; au contraire elle tend à une compréhension de la culture cible en prenant en considération la ou les culture(s) des apprenants, évitant ainsi de se limiter aux préjugés, aux stéréotypes et à l’ethnocentrisme de part et d’autre.

Faut-il enseigner l’interculturel ou former à l’interculturel ? Quelles sont les difficultés et de l’enseignant et des apprenants ? Comment y remédier ? Comment définir les besoins des étudiants dans ce cadre ? Etc.
Ce sont autant de questions auxquelles je tenterai d’apporter un éclairage à travers cette communication pour mieux penser et concevoir un programme modulaire en formation à l’interculturel en contexte FLE en université.