« La continuité est une évidence » - Oser dépasser les frontières géographiques et mentales grâce au tandem linguistique transfrontalier dans le Rhin supérieur

Chloé FAUCOMPRÉ, Pädagogische Hochschule Freiburg, Institut für Romanistik

Nina KULOVICS, NovaTris, Université de Haute Alsace de Mulhouse

RÉSUMÉ

Grâce à une coopération transfrontalière institutionnalisée à plusieurs niveaux, la région Métropolitaine du Rhin supérieur constitue aujourd’hui une réelle vitrine de la coopération tranfrontalière européenne de proximité.

Depuis 2016, les cinq universités du réseau EUCOR - Le campus Européen (les universités de Bâle, Strasbourg, Mulhouse, Fribourg-en-Brisgau et l’Institut de Technologie de Karlsruhe) disposent de fonds INTERREG, afin de renforcer la coopération et le développement transfrontalier en dépassant les frontières administratives, linguistiques et culturelles.

Afin que ces objectifs puissent être atteints, un apprentissage réciproque mais aussi continu de la langue-culture du partenaire doit y être continuellement optimisé, d’autant plus face au constat plutôt alarmant de la Conférence du Rhin supérieur : « Le recul du bilinguisme, tel qu’il se dessine actuellement, doit absolument être combattu parce qu’il signifie une régression massive pour la coopération transfrontalière dans les domaines de l’économie, des sciences, de la politique et de la société civile » (Conférence Trinationale du Rhin supérieur 2013 : 1).

Différents travaux ont démontré que proximité ne rimait pas toujours avec représentations positives de son voisin et qu’il était par conséquent nécessaire d’apprendre la langue de l’Autre en apprenant à connaître son espace de vie commun (Faucompré 2018, Putsche 2011).

Cependant, qu’en est-il des non-spécialistes de la langue du partenaire au niveau de la formation continue ? Comment dépasser les frontières linguistiques et culturelles pour que les universités du réseau Eucor puissent coopérer de manière plus étroite et à différents niveaux ?

Pour tenter de répondre à ces questions, NovaTris (Centre de compétences transfrontalières de l’Université de Haute Alsace) a proposé une formation continue - « Communiquer dans la langue de l’Autre » - destinée au personnel des universités du réseau EUCOR.

A l’occasion de cette formation, nous avons choisi de transposer le principe du tandem linguistique (Brammerts 2001 et 2006, Helmling 2002, Terler & Kulovics 2015, Tassinari 2010) dans la formation pour adulte en nous inspirant de certains aspects de l’apprentissage interculturel (Byram 1997, Dervin 2017), de la didactique transfrontalière (Raasch 2005), mais aussi de l’apprentissage par le théâtre (Aden 2016, Crutchfield & Schewe 2017).

Notre contribution propose une évaluation de notre recherche-action (Macaire 2011) mise en place dans le but d’élaborer un réel concept de formation durable et effectif dans le cadre de la formation linguistique et interculturelle continue du personnel des universités Eucor.

Nous nous appuierons pour cela sur les représentations des participant-e-s quant à leur propre apprentissage linguistique et interculturel en tandem transfrontalier. Les données ont été par ailleurs recueillies au début et au milieu de la formation par le biais de questionnaires ouverts ainsi qu’après la formation sous forme d’entretiens semi-directifs.