Les modalités de mise en œuvre d’un cours d’entraînement stratégique pour les étudiants en philologie romane

Krystyna SZYMANKIEWICZ , Université de Varsovie

RÉSUMÉ

La problématique de la présente communication se focalise sur les modalités de développement des stratégies d’apprentissage chez les étudiants débutants en FLE durant la première année de leurs études en philologie romane de l’Université de Varsovie.

C’est à partir de 2010 que l’établissement en question admet les candidats sans connaissance préalable du français. Pour favoriser et renforcer les apprentissages intensifs du FLE que font ces étudiants-là en vue d’atteindre un niveau B2 à la licence, le programme d’enseignement prévoit, au deuxième semestre, un cours d’entraînement stratégique à raison de 2 heures tous les 15 jours. Le contenu ainsi que la mise en œuvre méthodologique de ce cours ont fait l’objet de modifications, compte tenu des réactions du public, exprimant son manque de satisfaction.

Dans notre communication, nous allons analyser deux différentes mises en œuvre d’entraînement stratégique qui ont été pratiquées jusqu’à l’année précédente, à savoir :

  • des travaux pratiques où les étudiants s’appliquaient à utiliser des stratégies concrètes lors de la réalisation de tâches langagières, tout en étant obligés à tenir, en parallèle un journal d’autoobservation ;
  • un cours magistral de psychologie d’apprentissage, développant des savoirs métacognitifs, accompagné d’exercices pratiques pour assurer le passage de la théorie à la pratique.

Notre objectif est de présenter les avantages et les inconvénients de chaque type de cours, en nous référant d’une part au fondements théoriques du domaine de la psychologie d’apprentissage (notamment le concept de métacognition, de strategie d’apprentissage et de motivation à apprendre) ainsi que celui de la didactique des langues (compétences langagières et compétences générales visées, telles que décrites dans le CECR), et, d’autre part en analysant les formulaires d’évaluation remplis par les étudiants en fin de semestre.

C’est sur cette base que nous aimerions tenter d’évaluer l’utilité des modalités précises d’un cours d’entraînement stratégique dans le contexte d’enseignement supérieur.