Innover avec des outils numériques simples : Exemple d’une tâche pédagogique dans le contexte chypriote

Christina CHARALAMBIDOU, Université de Chypre

Françoise JAMMET, Université de Chypre

Dans le cadre du “Ier Congrès International : Méthodologie de l’apprentissage des langues, Innover : pourquoi et comment ? ” nous présenterons et donnerons des outils multimédias simples et pratiques aux participants dans le cadre de tâches pédagogiques collaboratives pouvant s’inscrire dans un dispositif hybride. Partant du fait que l’apprenant est acteur social, citons ici Christian Ollivier pour qui (Ollivier, Christian : 2007) “ [...] l’Internet, avec ses nombreuses possibilités de publication et de mise en commun des textes par exemple, peut présenter une alternative intéressante permettant des productions dans le cadre d’interactions réelles, dépassant l’interaction apprenant-enseignant [...]”.
Nous avons constaté que la multiplicité et parfois la complexité des outils Internet pour l’enseignement des langues peut décourager l’enseignant à utiliser les TICE et donc à innover. Également, les connaissances multimédia des apprenants restent parfois limitées rendant difficile la réalisation d’une tâche proposée. Enfin, pour remédier aux problèmes connus de motivation, à la fois des apprenants mais aussi parfois des enseignants, il nous est apparu important que toute tâche pédagogique reste simple et accessible et aboutisse à un produit concret. C’est en cela qu’innover dans son enseignement et dans son apprentissage prend sens.
Notre intervention présentera une exploitation du Web social (site du Routard.com), des outils collaboratifs (Google docs) et un tableau blanc virtuel (Padlet). Reprenons ici la définition de François Mangenot (Mangenot, François : 2013) qui définit le Web social comme un “ensemble des applications et pratiques d’Internet lors desquelles une dimension de partage entre internautes est présente.”
Nous présenterons la tâche pédagogique proposée à un groupe d’étudiants de FLE (niveau A2) de l’Université de Chypre et les résultats de ce travail. Activité ayant pour but d’encourager les échanges (linguistiques et interculturelles) et le partage entre les étudiants chypriotes et les étudiants francophones inscrits en Erasmus à cette même université, et ce, à l’aide des outils mentionnés ci-dessus.