Fiche projet du groupe Mexique

Nom du groupe : Groupe GreC Mexique
Responsable du groupe : Béatrice Blin, UNIVERSIDAD NACIONAL AUTÓNOMA DE MÉXICO
Membres du groupe : Francisco Céron Luna, Rodrigo Olmedo Yúdico, Victor Martínez de Badereau, UNIVERSIDAD NACIONAL AUTÓNOMA DE MÉXICO

Domaine de recherche : Linguistique et didactiques des langues
Le groupe GreC Mexique est rattaché au groupe de recherche Aportes teóricos y reflexiones sobre la didáctica de lenguas [1] au sein du Département de Linguistique Appliquée (DLA) du Centro de Enseñanza de Lenguas Extranjeras de l’Universidad Nacional Autónoma de México.

Description du projet

Au Mexique, l’enseignement du français langue étrangère (FLE) est proposé dans le système éducatif et dans l’enseignement supérieur (institutions publiques et privées). Le nombre de formations pour enseignants de français est en augmentation chaque année et, de manière globale, le nombre d’apprenants augmente également.
Nonobstant, les ouvrages de référence pour l’enseignement et l’apprentissage du français utilisés sur tout le territoire sont presque exclusivement produits en France. Il existe très peu d’ouvrages ou de supports pour l’enseignent et l’apprentissage du FLE élaborés dans le pays : quelques manuels pour l’enseignement de la compréhension de lecture et un petit nombre de cours en e-learning ou en blended-learning.

Face à cette situation, beaucoup d’enseignants créent leur propre matériel (fiches pédagogiques, blogues, sites internet, etc.) afin de répondre à un besoin de contextualisation des enseignements.
En ce qui concerne l’enseignement et l’apprentissage de la grammaire, nous constatons qu’ils suscitent deux phénomènes opposés : répulsion et attraction, aussi bien chez les apprenants que chez les enseignants.

D’un côté l’apprentissage de la grammaire n’est pas considéré comme un objectif global d’apprentissage, dans le sens où ce dernier est fixé en fonction d’objectifs communicatifs, fonctionnels, voire « actionnels ». Par exemple, dans les programmes scolaires, comme celui du Colegio de Ciencias y Humanidades (CCH) [2], il est dit que « la langue, d’un point de vue grammatical, n’est pas un axe structurant des programmes » (2012). D’un autre côté, en ce qui concerne l’évaluation des apprentissages, il est encore coutume de proposer des exercices grammaticaux d’orientation structuraliste.

De manière parallèle, les enseignants, lors de conversations à bâtons rompus entre collègues ou à l’occasion de stage de formation, évoquent fréquemment les difficultés d’ordre grammatical rencontrées par leurs apprenants et la manière comment chacun essaie d’y remédier (sur le plan méthodologique et sur le plan des descriptions grammaticales proposées).

Ces différents éléments font partie d’un ensemble d’observations qui nous a amené à mettre en place un projet de recherche-action au sein du Département de Linguistique Appliquée du Centro de Enseñanza de Lengua Extrajeras de la Universidad Nacional Autónoma de México.

Objectifs du projet

  • Connaitre les pratiques d’enseignement et d’apprentissage de la grammaire du FLE au Mexique et au CELE de la UNAM. Identifier et classifier des contextualisations dans les grammaires et dans les supports pédagogiques.
  • Recueillir les descriptions grammaticales proposées et le métalangage utilisé par les enseignants et les apprenants.
  • Analyser la perception que possèdent les enseignants de la pertinence des contextualisations.
  • Identifier et classifier des erreurs réputées fréquentes/résistantes (Zones Potentielles de Fossilisation/ZPF) à partir des représentations des enseignants et des témoignages des apprenants.
  • Proposer des manuels pour l’apprentissage de la grammaire (grammaire contextualisée du FLE pour les étudiants mexicains).

Calendrier

1e étape : réalisation d’une enquête (sur le plan institutionnel et sur le plan national) afin de répertorier les grammaires de référence utilisées par les enseignants de français pour préparer leurs cours de FLE et pour choisir les activités et exercices proposés à leurs étudiants.
2e étape : analyse des grammaires répertoriées.
3e étape : observations de classe (niveau A1 et A2) et entretiens semi-directifs auprès d’enseignants et d’apprenants afin de recueillir les descriptions grammaticales qu’ils proposent.
4e étape : traitement des données et analyse des résultats.
5e étape : élaboration et publication de manuels pour l’apprentissage de la grammaire du français au Mexique dans le cadre de la collection Mi gramática du CELE-UNAM.